Georges PAPAZOFF

Expose à Bourg-Blanc (Chapelle de Saint-Urfold).

« Affectueusement surnommé « Djo » par ses amis. Déraciné et replanté en Bretagne, ses radicules se trouvent en Sicile et en Grèce, en Géorgie et en Turquie, en Tunisie et en Algérie…de toutes ses cultures méditerranéennes et de ses trois monothéismes…

Il collectionne les bleus… Sa peinture se décline en séries et  en obsessions qu’il cultive pendant plusieurs années, à travers des centaines de tableaux qu’il a toujours voulu protéger du monde mercantile, de la production massive ou normée, des marchands, des galeries et des maîtres à penser. »

Il n'y a aucun article dans cette catégorie. Si des sous-catégories sont affichées sur cette page, elles peuvent contenir des articles.